02.11.2020

"Knives Out" (ou le déclin de la famille patriarcale)

Rian Jonhson, dans sa manière typique de redéfinir les règles cinématographiques, revient nous surprendre avec son dernier film Knives Out, dans le même style non conventionnel que ses films «Brick» (2005), «Looper» (2012) et «The Last Jedi» (2017).

Knives Out était l'un des films les mieux notés par la critique et le public en 2019, ce qui ne s'est pas produit avec le huitième saga de Star Wars.

Les fans galactiques n'ont pas accepté les changements proposés par Johnson, comme celui d'être le film le plus long de toute la saga, d’utiliser un humour qui rompt avec le ton épique si caractéristique de George Lucas ou faire réagir certains personnages d'une manière différente à ce qui était attendu d'eux.

Rian Johnson a évoqué ce qui est intouchable, et bien que le public ne le comprenne pas, les critiques l'ont compris. Le réalisateur a réussi à donner vie à une saga qui commençait à devenir répétitive, obtenant de très bons résultats malgré les critiques du public, étant l'un des films les plus rentables de tous les temps.

Avec Knives Out, Johnson remet en question l'image indestructible de la famille occidentale et réinvente l'essence du mystère, en utilisant une atmosphère de roman policier dans le plus pur style d'Agatha Christie. Le film, comme si le spectateur était dans un jeu de Cluedo, présente les personnages afin que les points puissent être connectés. L’intrigue classique avec des rebondissements inattendus dans l'action permet de résoudre les fissures qui entretiennent le mystère exactement au bon moment. Un casse-tête qui, tout en divertissant le public, expose en même temps la déclin de la famille patriarcale.

Le film commence avec Harlan Thrombey, un romancier policier à succès qui invite sa famille dans son manoir pour célébrer son 85ème anniversaire. Le lendemain, la gouvernante Fran trouve Harlan mort, la gorge tranchée. La police le qualifie de suicide, mais un anonyme engage le détective Benoit Blanc pour enquêter.

Blanc découvre qu'il y avait des problèmes entre Harlan et sa famille.  Le jour de la fête, Harlan menace Richard, son gendre, de dire à sa fille Linda qu'il a une liaison. Il décide de couper l'allocation à sa belle-fille Joni pour avoir volé une partie de l'argent qui était destiné à sa petite-fille. Pendant la fête, son fils Walt est renvoyé de sa maison d'édition et entame une dispute avec son petit-fils Ransom.

Marta Cabrera, l'infirmière de Harlan, est également interrogée par Blanc. Et comme elle ne peut pas mentir sans vomir, elle lui donne des informations vraies mais incomplètes. Cette nuit fatidique, Marta administre accidentellement de la morphine à Harlan. A quelques minutes de la mort, Harlan décide d'aider Marta et lui demande de créer un faux alibi avant de se trancher la gorge lui-même. Une femme extrêmement âgée, la mère de Harlan, regarde Marta sortir par une fenêtre du manoir.                                                                                                                             

Le rythme du film change lorsque la famille et Marta Cabrera sont appelées pour les informer du dernier souhait de Harlan. Tout est laissé à Marta. La réaction de la famille n'est pas retenue. De diverses manières, ils cherchent à mettre fin à l'héritage qui leur était légitimement dirigé. Ce sera Blanc, un détective qui semblait désemparé tout au long du film, qui résoudra l'affaire en laissant les choses se dérouler pour que ce soit le meurtrier qui se révèle.    

Harlan décide de déshériter sa famille, de rompre avec la tradition et de tout donner à Marta, l'héroïne du film qui ne peut mentir sans vomir. La figure patriarcale incarnée par Harlan, prend un tour en éclairant la structure familiale corrompue et en donnant tout à celui qui représente la pureté.                             

Je n'en dirai plus pour ceux qui ne l'ont pas vu. Un bon scénario, une bonne mise en scène et de bons acteurs en plus d'une révélation divertissante sur le déclin de la famille patriarcale, et non sans ironie. 

Helena Valldeperes

Partager sur